• Comme introduction pour les jeunes enfants, on peut utiliser des comptines ou des chansons (cf. bibliographie). Aux élèves plus âgés, on pourrait proposer des devinettes ou des proverbes tout en reprenant le vocabulaire et les structures des séquences précédentes.
  • L’enseignant présente une carte de France ou une carte d’une région française (matériel 4) où quelques espèces d’animaux sont représentées. Les élèves comparent avec la faune de leur région. Les mêmes espèces sont-elles présentes ? L’enseignant commence à comparer dans la langue cible, les élèves l’imitent:
    Chez nous, il y a des sangliers. En France/au Languedoc-Roussillon, il y a aussi des sangliers.
    Au Languedoc-Roussillon, il y a des genettes. Chez nous, il n’y en a pas. Mais chez nous il y a … etc.
    (matériel 5, document 6)
  • Les élèves se demandent s’il y a dans cette région française des animaux qu’ils ne connaissent pas ou qui n’existent pas dans leur propre région. Si c’est le cas, ils doivent chercher des informations sur cet animal (encyclopédies, internet) et rédiger un autre portrait-robot. Il est recommandé de les faire travailler en groupes. Les portraits-robots sont présentés en classe.
    On peut aussi faire un petit exercice de compréhension orale sur la genette. Les élèves doivent remplir une fiche d’identité selon la description que leur donne le professeur. (document 6 – texte, matériel 6).
  • A la fin, les élèves peuvent classer les animaux du Languedoc-Roussillon dans la taxonomie utilisée dans la première séquence et réviser les différentes classes d’animaux, leurs caractéristiques et leur manière de se déplacer.

La séquence peut être terminée par des jeux et des exercices. Le matériel contient un mémory (matériel 7) et un jeu de dés (matériel 8). Les élèves peuvent aussi fabriquer des cartes pour jouer au  domino en utilisant les cartes-image du matériel 5. Le matériel 9 contient un exercice d’éveil aux langues. Les élèves découvrent les noms de quelques animaux dans différentes langues. Ils peuvent repérer les similitudes et les différences entre les langues ainsi que les familles de langues – romane et germanique.

  • Comme introduction pour les jeunes enfants, on peut utiliser des comptines ou des chansons (cf. bibliographie). Aux élèves plus âgés, on pourrait proposer des devinettes ou des proverbes tout en reprenant le vocabulaire et les structures des séquences précédentes.
  • L’enseignant présente une carte de France ou une carte d’une région française (matériel 4) où quelques espèces d’animaux sont représentées. Les élèves comparent avec la faune de leur région. Les mêmes espèces sont-elles présentes ? L’enseignant commence à comparer dans la langue cible, les élèves l’imitent:
    Chez nous, il y a des sangliers. En France/au Languedoc-Roussillon, il y a aussi des sangliers.
    Au Languedoc-Roussillon, il y a des genettes. Chez nous, il n’y en a pas. Mais chez nous il y a … etc.
    (matériel 5, document 6)
  • Les élèves se demandent s’il y a dans cette région française des animaux qu’ils ne connaissent pas ou qui n’existent pas dans leur propre région. Si c’est le cas, ils doivent chercher des informations sur cet animal (encyclopédies, internet) et rédiger un autre portrait-robot. Il est recommandé de les faire travailler en groupes. Les portraits-robots sont présentés en classe.
    On peut aussi faire un petit exercice de compréhension orale sur la genette. Les élèves doivent remplir une fiche d’identité selon la description que leur donne le professeur. (document 6 – texte, matériel 6).
  • A la fin, les élèves peuvent classer les animaux du Languedoc-Roussillon dans la taxonomie utilisée dans la première séquence et réviser les différentes classes d’animaux, leurs caractéristiques et leur manière de se déplacer.

La séquence peut être terminée par des jeux et des exercices. Le matériel contient un mémory (matériel 7) et un jeu de dés (matériel 8). Les élèves peuvent aussi fabriquer des cartes pour jouer au  domino en utilisant les cartes-image du matériel 5. Le matériel 9 contient un exercice d’éveil aux langues. Les élèves découvrent les noms de quelques animaux dans différentes langues. Ils peuvent repérer les similitudes et les différences entre les langues ainsi que les familles de langues – romane et germanique.

  Search

Bookmark and Share

Bookmark and Share