Séance n°3: Cultiver pour manger

Expérimentation. Les élèves vont planter des graines qu’ils observeront au fil du temps. L’année dernière dans notre jardin, nous avons planté des concombres et des giraumons. Cette année nous avons planté des tomates, des carottes et des pastèques. Il est conseillé de choisir une plante qui n’est pas fragile, qui arrive rapidement à maturation et qui porte très tôt ses fruits. L’essentiel est de suivre l’évolution de la plante et non de déguster son fruit préféré!

Dans le cas où la classe a accès à un jardin, l’enseignant sépare la classe en groupes de trois à cinq élèves. Chaque groupe a un mini carré de terre dont il sera responsable, des semailles à la récolte. Dans le cas contraire, les graines peuvent être semées dans plusieurs pots placés dans la salle de classe. Le concombre, une plante rampante, prend de la place et est mieux adapté à un jardin extérieur. Il peut cependant être planté à l’intérieur à condition qu’on utilise peu de graines, qu’on lui donne un pot large et un objet (bâton, pan de mur…) auquel il peut s’accrocher. La tomate peut également être plantée en pot. Le mieux est de demander conseil au magasin où on achète les graines.

Dans le jardin, chaque groupe se familiarise avec les outils de travail qu’ils auront déjà vu lors d’une séance de vocabulaire préalable à cette activité. Deux groupes de vocabulaire se construisent : les plantes et les semailles (les graines, les plantes, les feuilles, les fleurs, les fruits…); le jardin, les outils et les gestes du jardinage (le jardin, la bêche, la fourche, la binette, la brouette, semer, arroser, désherber…)

Semailles: Les groupes plantent leurs graines, les arrosent. Ils reviennent tous les jours pour s’occuper du jardin. Les observations sont notées en fin de semaine. Les plus grands peuvent noter leurs observations sur une grande feuille dans la classe, tandis que les plus jeunes peuvent dessiner sur la fiche d’observation ce qu’ils voient (Document 4_Charte d’observation). Le temps entre semailles et récolte est de plusieurs semaines. L’enseignant travaille sur d’autres thèmes avec sa classe. Les élèves continuent à observer les plantes.

Récolte: Les élèves ont plaisir à récolter des fruits qu’ils auront eux-mêmes plantés. Ce plaisir peut être prolongé en cuisine où ils utilisent les fruits du jardin pour préparer un plat, une salade. Nos élèves ont été fiers de présenter leur brouette de concombres et leur énorme giraumon aux ‘oooh!’ et aux ‘aaaah!’ de tout le jardin d’enfants ! Ils les ont ensuite mangés – salade de concombre, velouté de giraumon au fromage!

Raconter une histoire: Création d’une histoire autour d’une étrange graine qu’on trouve un jour… Un jour, j’ai trouvé une graine bizarre. J’ai planté la graine dans mon jardin. La graine a poussé et est devenue un/une____________ (compléter l’histoire). Cette histoire peut être créée en groupes quel que soit l’âge des élèves. Pour les plus jeunes, l’enseignant sert de scribe pour chaque groupe qui raconte son histoire. Les enfants illustrent ensuite leur histoire. Les élèves ayant déjà une certaine maîtrise de l’écrit peuvent écrire leur histoire dans leur langue maternelle pour la traduire ensuite avec l’aide de l’enseignant. Comme préparation de cet exercice, toute la classe peut créer ensemble une histoire similaire : Un jour, j’ai trouvé un énorme ananas dans mon jardin. J’ai coupé l’ananas avec un couteau. A l’intérieur de l’ananas il y avait un/une______________ (compléter l’histoire).

Séance n°3: Cultiver pour manger

Expérimentation. Les élèves vont planter des graines qu’ils observeront au fil du temps. L’année dernière dans notre jardin, nous avons planté des concombres et des giraumons. Cette année nous avons planté des tomates, des carottes et des pastèques. Il est conseillé de choisir une plante qui n’est pas fragile, qui arrive rapidement à maturation et qui porte très tôt ses fruits. L’essentiel est de suivre l’évolution de la plante et non de déguster son fruit préféré!

Dans le cas où la classe a accès à un jardin, l’enseignant sépare la classe en groupes de trois à cinq élèves. Chaque groupe a un mini carré de terre dont il sera responsable, des semailles à la récolte. Dans le cas contraire, les graines peuvent être semées dans plusieurs pots placés dans la salle de classe. Le concombre, une plante rampante, prend de la place et est mieux adapté à un jardin extérieur. Il peut cependant être planté à l’intérieur à condition qu’on utilise peu de graines, qu’on lui donne un pot large et un objet (bâton, pan de mur…) auquel il peut s’accrocher. La tomate peut également être plantée en pot. Le mieux est de demander conseil au magasin où on achète les graines.

Dans le jardin, chaque groupe se familiarise avec les outils de travail qu’ils auront déjà vu lors d’une séance de vocabulaire préalable à cette activité. Deux groupes de vocabulaire se construisent : les plantes et les semailles (les graines, les plantes, les feuilles, les fleurs, les fruits…); le jardin, les outils et les gestes du jardinage (le jardin, la bêche, la fourche, la binette, la brouette, semer, arroser, désherber…)

Semailles: Les groupes plantent leurs graines, les arrosent. Ils reviennent tous les jours pour s’occuper du jardin. Les observations sont notées en fin de semaine. Les plus grands peuvent noter leurs observations sur une grande feuille dans la classe, tandis que les plus jeunes peuvent dessiner sur la fiche d’observation ce qu’ils voient (Document 4_Charte d’observation). Le temps entre semailles et récolte est de plusieurs semaines. L’enseignant travaille sur d’autres thèmes avec sa classe. Les élèves continuent à observer les plantes.

Récolte: Les élèves ont plaisir à récolter des fruits qu’ils auront eux-mêmes plantés. Ce plaisir peut être prolongé en cuisine où ils utilisent les fruits du jardin pour préparer un plat, une salade. Nos élèves ont été fiers de présenter leur brouette de concombres et leur énorme giraumon aux ‘oooh!’ et aux ‘aaaah!’ de tout le jardin d’enfants ! Ils les ont ensuite mangés – salade de concombre, velouté de giraumon au fromage!

Raconter une histoire: Création d’une histoire autour d’une étrange graine qu’on trouve un jour… Un jour, j’ai trouvé une graine bizarre. J’ai planté la graine dans mon jardin. La graine a poussé et est devenue un/une____________ (compléter l’histoire). Cette histoire peut être créée en groupes quel que soit l’âge des élèves. Pour les plus jeunes, l’enseignant sert de scribe pour chaque groupe qui raconte son histoire. Les enfants illustrent ensuite leur histoire. Les élèves ayant déjà une certaine maîtrise de l’écrit peuvent écrire leur histoire dans leur langue maternelle pour la traduire ensuite avec l’aide de l’enseignant. Comme préparation de cet exercice, toute la classe peut créer ensemble une histoire similaire : Un jour, j’ai trouvé un énorme ananas dans mon jardin. J’ai coupé l’ananas avec un couteau. A l’intérieur de l’ananas il y avait un/une______________ (compléter l’histoire).

  Search

Bookmark and Share

Bookmark and Share